onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

To infinity and beyond

Je fais parti de ces enfants qui ont grandis dans les années 90 avec des films comme E.T., L’Histoire sans Fin, La Famille Addams, ou encore les dessins animés de Pixar et ceux des studio Ghibli. Au travers de certains de ces films, je pense que ma mère voulait nous apprendre à respecter la planète sur laquelle on vit. J’étais persuadée que mes jouets faisaient la fête quand j'étais à l'école (Toy Story) et je cherchais partout dans notre jardin, la cachette secrète de Totoro. J’ai grandi dans une famille aux moyens modestes, à chaque noël, nous étions toujours gâtés mon frère et moi. Certes, je n’ai jamais eu de cartable Barbie ni de baskets lumineuses mais ça ne m’a pas empêché pour autant d’avoir une enfance heureuse et de grandir comme n’importe quelle personne aimée par ses proches.

L’Hiver dernier, ma mère déménageait dans une maison 2 fois plus petite que celle de mon adolescence et à 600km de la région parisienne. Il était donc tout naturel pour moi de venir l’aider à faire le tri dans les objets que nous avions tous accumulés depuis des années et dont nous n’avions même pas fait de tri lors de notre premier déménagement en 2000…

Ma chambre d’ado étant déjà bien vide (de part mon envole vers Paris à mes 21 ans) il ne me restais plus qu’à faire un tri d’objets personnels au grenier ainsi qu’au garage. J’ai été stupéfaite du nombre de cartons d’école que nous avions gardé. 21 ans de cours entassés à attendre on ne sait quoi. Pour cette partie, le choix a été très rapide, j’ai gardé quelques dessins de la maternelle/primaire et j’ai jeté tout le reste au recyclage. Mais le plus gros restait à venir…


Comme tout enfant vivant au sein de notre société de consommation, j’avais entassé tout un tas de jouets auxquels je ne jouais plus au fur et à mesure que je grandissais sans pour autant avoir la présence d’esprit de les donner à d’autres enfants. La plupart étaient en très bon état, certains avaient l’air de n’avoir quasiment pas été utilisés tellement j'en avais pris soin.

Je ne peux pas en vouloir à ma famille, nous sommes poussés à consommer constamment. Lorsque nous prenons les transports en commun, lorsque nous regardons la télé, lorsque nous surfons sur internet et même lorsque nous préparons à manger ou que nous prenons notre douche. Mais à quoi cette surconsommation nous serre-t-elle? Sachant que j’ai tout de même été heureuse sans cartable Barbie et ces fameuses baskets lumineuses?

C’est à ce moment que je me suis dis que plus tard, si je viens à avoir des enfants, et je l’espère, je voudrais qu’ils ne soient pas autant gâtés "matériellement parlant" que nous l’avons étés mon frère et moi. Parce qu’au fond, un enfant, comme tout être humain, a plus besoin d’amour venant de sa famille que de jouets à ne plus savoir quoi en faire. Car c’est ce qui m’est arrivé lorsque je suis tombée sur tous ces jouets. Je ne savais pas quoi en faire…

 "Tu es un morceau de plastique. Tu a été conçu pour être jeté"

Oh non! Je ne voulais pas les jeter, ça il en était hors de question, ça m’aurait brisé le cœur. J’ai donc fait mes petites recherches et voici une liste des endroits où vous pourrez, vous aussi, donner vos jouets pour qu’ils servent de nouveau (dans un état quand même convenable):
 

  • Les crèches, garderies, centres aérés, écoles: j’ai donné beaucoup de peluches et de poupées à la garderie de la ville.
  • Aux bibliothèques: pour les livres, les miens ont été en grande partie pris par une amie de ma mère qui connait des organismes qui cherchent des livres pour enfants.
  • Sur le site donnons.org. 
  • Sur le site jedonnemesjouets.com. 
  • Aux organismes comme la croix rouge, les restos du cœur, emmaüs, etc. 
  • Aux foyers pour mères célibataires. 
  • A vos enfants, neveux, cousins, etc. (j’ai gardé certains de mes jouets préférés pour que mes enfants puissent en profiter plus tard). 
  • Aux enfants qui vivent dans votre immeuble.


Les possibilités sont nombreuses et j’en ai surement oubliés. Faîtes marcher votre imagination. Il n’y a pas plus agréable que de voir ou imaginer un enfant heureux de recevoir un jouet, qu’il lui manque un œil, un chapeau ou une roue, ils sont moins cruels que les adultes et sauront les accueillir à bras ouverts pour de nouvelles aventures! Et pour les cadeaux à venir, pensez à favoriser les jouets en bois ou en tissus compostable (comme le coton, le lin, etc.) et comme le dit Bea Johnson dans son livre Zéro Déchet: "Une expérience ne devient jamais un objet "souvenir" ni une source d'encombrement. Elle est non seulement meilleure pour l'environnement, mais on s'en souvient également plus longtemps!". Alors pensez à offrir des sorties au théâtre, des expériences sportives nouvelles, un dîner dans un endroit qui change,... à vos proches, cela leur fera surement plus plaisir qu'un objet qui finira comme mes jouets, au grenier mais surtout, en fin de vie, à la poubelle!

2 commentaires:

  1. Les ludothèques sont également très preneuses de dons de jouex et jouets pour la plupart !

    RépondreSupprimer