onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

Courses en vrac et zéro déchet: comparaison de mes dépenses entre 2013 et 2014

Chose promise, chose due. Pour ceux qui doutent encore de l'impact des courses en vrac et 100% bio, voici un graphique de mes dépenses en nourriture (courses) en 2013 et 2014 de Janvier à Novembre:



En Juillet 2014 je ne sais plus trop ce qu'il s'est passé mais pour ma défense, j'ai nourris 20 personnes lors de ma pendaison de crémaillère en septembre. Et en Octobre et Novembre 2013, j'étais très absente de mon domicile car je profitais de mon chômage pour aider ma mère à trier et faire les paquets avant son grand déménagement dans le sud de la France (passer d'une maison familiale de 4 personnes à un petit nid de pierres et de lauze ça demande beaucoup, beaucoup de tri).

Quoi qu'il en soit, en 2014, j'ai économisé 400 euros en faisant mes courses avec mes sachets en tissus, en ne mangeant que du bio et une majorité de produits locaux et surtout en ne produisant quasiment plus de déchets pollueurs. J'ai réussi à protéger mon porte-monnaie, mon corps et ma planète!


Et comme on fait toujours un lien entre ce que l'on mange et notre santé voici mon niveau de fréquentation des pharmacies (passages post médecin) en 2013 et 2014:




En voyant ces graphiques, vous vous direz peut-être qu'à la base je dépensais moins ou trop d'argent en nourriture par rapport à vos revenus personnels et au nombre de personnes que comporte votre foyer. Pour ceux qui ont des budgets serrés, il est vrai que je ne me restreint pas vraiment, j'achète du tout bio et local pour la majorité et je ne regarde pas toujours les produits les moins cher mais ce qui plait à mes yeux. Sachez qu'il est quand même possible avec un budget serré et/ou une famille nombreuse, de faire ses courses en vrac et local voire même bio pour certains produits. Je vous renvoie vers un blog que j'aime vraiment beaucoup, celui d'une jeune mère de famille très créative et dont je soutien avec grande joie ses avancées au fil de ses articles: http://laviesimpledemimi.blogspot.fr/

Chaque porte-monnaie peut faire ses courses en vrac! On arrive à la fin de l'année, alors si vous n'avez pas encore trouvé de bonne résolution pour 2015, j'ai une petite idée pour vous! Pour ma part 2014 c'était objectif désencombrement alors 2015 sera l'année du zéro déchet!



25 commentaires:

  1. Bonjour, je sous marine beaucoup sur votre blog depuis quelques mois. J'aime beaucoup toute vos idées, votre mode de vie. Par contre, je ne vois pas comment on peut baisser son budget courses en allant plus vers le bio ou le vrac (pour la santé, j'en suis certaine comme vous, le bio c'est clair que c'est plus sain). Est-ce vraiment moins cher en vrac ? vous prenez vraiment tout en vrac ?! Du coup vous n'avez pas de réserve ?! (sans parler d'un stock proéminent ^^) Nous sommes une famille de 4 nous tendons à manger encore mieux mais pas forcément pour plus cher alors je m'interroge

    RépondreSupprimer
  2. Manger mieux implique obligatoirement de manger frais, équilibré et en moins grandes quantités. Ce qui veut dire faire ses plats de A à Z. J'ai des réserves de sauces tomates et de soupes au congélateur. Faire ses courses en vrac c'est aller à l'essentiel et donc en premier ne plus payer les emballages et en deuxième éviter le passage dans les rayons blindés de choses dont on n'a pas besoin mais qu'on achète quand même "pour faire plaisir aux enfants" ou "au cas où y en aurait plus à la maison". Ces statistiques je ne les ai pas inventées elles viennent tout droit de mes relevés de comptes. Je ne vois pas quel intérêt j'aurais à mentir à mes lecteurs. Proéminent veut dire en grandes quantités et donc gaspillage ce qui n'est pas dans le concept de ce blog. Donc oui j'achète tout en vrac (sauf ma bouteille de lait d'avoine et mon jus hebdomadaire) tout comme le fait de nombreuses familles comme celle de Bea Johnson. ;)

    RépondreSupprimer
  3. Ne vous inquiétez pas je vous crois à 100% sur vos chiffres, d'autant que tout ce que je lis sur ce sujet donne les mêmes résultats mais en tant que consommatrice assez raisonnable j'ai quand même du mal à y croire. Mais c'est surement comme vous le dîtes parce que je ne raisonne pas encore de cette façon mais plus par "au cas où il y en aurait plus" lol. La peur de manquer alors que je n'ai jamais manqué. Je cuisine pas mal et je stocke aussi pas mal lol. En tout cas, ça fait un petit moment que ce mode de vie plus sain nous appelle avec mon chéri, nous allons sûrement nous y mettre d'ici peu. Merci pour ce blog car il aura été l'un des éléments déclencheurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais peut-être que vos doutes se portent plus sur le fait de gérer ceci avec une famille de 4 personnes, c'est pour cela que je renvois vers le blog de la vie simple de mimi car certains de ses articles expliquent comment elle fait pour faire ses courses en vrac avec une famille de 4. Je suis célibataire je n'ai donc pas la difficulté que vous pouvez rencontrer avec une famille et en conséquent je ne peux pas forcément vous conseiller sur tout :) moi aussi au début j'avais peur de manquer mais au fil du temps on apprend à gérer les quantités. avant de retourner faire les courses seul le frigo est vide, le placard à aliments secs est toujours rempli et le congélateur contient toujours quelques restes de plats pour au cas où je n'aurais pas le temps de faire les courses.

      Supprimer
    2. je confirme ce que dit lily . l'an dernier, j'ai commencé aussi et au départ qui dit bio dit produit tout fait ; j'achetais donc des yaourts bio, des fraine bio, des ceci cela bio ... sans me rendre compte que même le bio est suremballé .... alors à force de voir sa poubelle remplie de cartons et plastique ... de devoir déballer et encore déballer 4 malheureux yaourts .... de se rendre compte que ma foi , quand on achète peu mais mieux, que l'on gère ses stocks, que l'on achète près de chez soi (tiens le budget essence diminue ) .... et ensuite c'est un état d'esprit qui se met en place : on n'achète plus parce que ça pollue, ça encombre et que finalement on peut s'en passer ou trouver une alternative qui coute rien ou presque : ainsi on arrête d'acheter tous les nouveaux produits ménagers, du copain, du jetable, du merdique .... et miracle , à la fin du mois il reste des sous sur son compte . et on s'emmerde bien mois pour les courses, le linge, le ménage !!!!!

      Supprimer
    3. Arrêter, je vais finir par m'y mettre sinon lol. On en a un peu parlé avec chéri, on va tester d'ici peu ^^

      Supprimer
  4. Oui certainement, ce fait là doit inconsciemment y jouer. Mais bon , il faut se lancer, un équilibre se trouvera naturellement au fil du temps. Merci pour le lien de l'autre blog et merci pour vos articles qui sont vraiment source d'inspiration

    RépondreSupprimer
  5. Eh bien, je suis touchée, vraiment.
    C'est super que tu aies fait ces graphiques, ça a du être pas mal de travail, à moins que tu tiennes des comptes précis, pour retrouver les sommes sur 2 années et mettre tout ça en forme.
    En tout cas merci beaucoup.
    Bises

    RépondreSupprimer
  6. Chez moi, je ne suis pas vraiment sure que mon nouveau mode de vie est plus économique. Je faisais déjà très attention avant de m'y intéresser mais à vrai dire le bio nouvellement entrée dans ma vie n'a pas vraiment fait baisser les comptes. Je pense que c'est pareil à vrai dire, simplement parce que je n'achète quasi plus de viande ou poisson. Acheter des amandes pour faire des purées d'amande coûte cher etc..
    Mais il est vrai que je n'achète plus de sopalin, de papier allu etc et ça déjà ça fait des économies. de même pour le coton, les protèges slip ou tampons qui ont été remplacés par une cup et des cotons lavables.

    RépondreSupprimer
  7. Suite à un infarctus il y a 6 ans j ai changé ma façon de manger. Moins de viande (1fois/semaine). Moins de fromage.moins gras. Après une réflexion, je me suis mise au 100% fait maison. Plus de E.....plus de colorants.....de la je suis partie sur le local et pour finir sur le bio. Ce changement a demandé 1an. Depuis 2ans maintenant j essaie de faire pareil pour la maison et les soins corporels. J ai remplacé la lessive par des noix de lavage le calgon par du vinaigre blanc. Le deo par une pierre d alun le gel douche par un savon. Les cotons jetables par des lingettes lavables. La lavette au crochet je fais aussi. Tres bonne idee trouvée et que je vais m empresser de faire ce sont les poches en tissu. Tout ca pour dire qu en 6 ans j ai baissé le montant mensuel de mds courses de moitié. Plus rien d inutile à la maison. Et j ai 57 ans il n y a pas d âge pour changer de mode de vie hihi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Félicitations à vous et bonne continuation!

      Supprimer
  8. Bravo pour cette initiative ! C'est impressionnant, merci de faire partager. Je ferais comme toi une fois que j'aurais un nid à moi :) Bel exemple en tous cas ! Tu habites où sinon, vers Paris?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'habite en région parisienne oui, dans les hauts de seine!

      Supprimer
  9. Chez nous, on fait nos courses en vrac et on essaye de privilégier le local autant que possible. Et avec 2 enfants (donc, famille de 4 personnes), ça ne revient pas plus cher de consommer en vrac qu'en produit emballé je trouve. Mais ça doit dépendre des régions aussi..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins vous pouvez vous dire que vous mangez plus sainement et sans polluer la planète! On trouve toujours un avantage à ce mode de vie! ;)

      Supprimer
  10. Malheureusement la ou j'habite en région parisienne le bio et le vrac sont loin d’être facile niveau approvisionnement (je dois faire beaucoup de transport en commun) et très cher.
    Je rêverais d'une vie sans déchet mais c'est impossible niveau nourriture.
    Mais bon je fais au maximum (plus de serviette periodique, de mouchoirs jetables par exemple) c'est déjà des choses et j'en suis contente ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour vos efforts! Il est vrai que selon l'endroit où l'on vit, le zéro déchet peut être plus difficile à mettre en pratique mais il y a tellement de choses que l'on peut changer que même si on pense que ce n'est pas assez, le fait de décider de consommer autrement est déjà une belle avancée!

      Supprimer
  11. Papa de deux lapinous, j'avoue que pour approcher le zéro déchets, consommer moins et mieux n'est pas toujours évident. Nous avons la chance de vivre dans un village avec beaucoup de commerces de bouche et un marché tous les jeudis où je m'approvisionne en produits frais et locaux. Pour moi, écologie a toujours rimé avec économie. Depuis peu, nous faisons nos yaourts et nos gâteux nous-même. Moins de déchets et à l'année, des économies considérables. C'est un combat de tous les jours mais il faut le faire pour nos enfants. Fini l'égoïsme ambiant qui se fout du futur! Les agriculteurs et les industriels ont tendance à penser au jour le jour en déversant pour certains des pesticides à foison ou à produire du tout plastique. Une volonté politique doit être adopté pour motiver les plus récalcitrants et ne pas décourager ceux qui vivent comme nous. http://artscenelapin.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  12. bonjour,

    Dans le cadre d'un reportage sur les emballages pour le magazine "Capital" diffusé le dimanche soir sur M6, je cherche à suivre une famille pendant et/ou après ses courses. Il s'agit de montrer la quantité d'emballages qui vont directement à la poubelle, sans avoir eu aucune utilité.
    Mon mail : sebastien.gilles@m6.fr
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  13. J’ai tenté l’expérience sur une semaine de course, bio et vrac et j’ai explosé mon budget du simple au double pour une famille de 5 personnes.
    C’est sans doute dû au fait qu’à la base mon panier de course est extrêmement raisonné. Uniquement des produits alimentaires bruts, je fais tout à la maison, du plat en passant par le yaourt,les desserts, les biscuits secs, les gâteaux les confitures les conserves avec des légumes récoltés à la ferme. Que je n’achète que les produits frais dont j’ai besoin dans la semaine en suivant un menu établi à l'avance pour ne rien gaspiller et que nous ne consommons qu’une fois par semaine de la viande ainsi que du poisson.
    Avec un budget très serré à la base je pense que le bio reste encore un luxe à mon grand regret. Quant au vrac, j’ai été très déçue de voir que la boutique dédiée de mon quartier pratiquait des prix allant jusqu’au double des produits emballés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta démarche est déjà très importante! Je me permets d'acheter du tout bio parce que je suis célibataire mais rien que le fait de consommer en premier du local est déjà très important! Il faut aussi penser au fait que le bio ne l'est pas à 100%! En France c'est assez bien réglementé mais en Italie ou en Espagne (pour nos oranges, avocats et pamplemousses) le bio est moins stricte! Alors fais au mieux mais je pense que le local c'est ce qui passe en premier et aussi de saison! Bonne continuation dans tes efforts, un jour ça sera plus facile et nous seront fiers d'avoir été les pionniers!

      Supprimer
  14. Bonjour,
    dans un village de la Drôme, à Hauterives 26390, un magasin indépendant "Le Panier du Facteur", a décidé d’offrir un nouveau service qui devrait vous ravir : des produits en vrac sans emballage, = mais ça veut dire quoi ??
    Vous choisissez les produits selon la quantité qui vous convient, vous venez avec vos contenants, nous tarons la balance du poids du contenant (vous ne payez pas le poids de l’emballage).
    Vous pourrez trouver les produits suivants :
    Légumes secs tels que : des lentilles vertes et lentilles blondes Françaises, des haricots rouges, des lingots blancs, des pois chiches d’Import, des pois cassés vert Français, de la semoule de blé Française, du Boulgour ainsi que des fèves Françaises et un mélange salade,
    Riz et Pâtes : Long grain étuvé, Basmati très long grain, des coquillettes, des farfalles, des macaronis et des tortis,
    Fruits secs : des noisettes décortiquées, des cerneau de noix, des amandes décortiquées
    Le sucré : des cacahuètes sucrées enrobées, des pralines entières Saint Genis, des arachides coques (Cacahuètes entières),
    Les gâteaux : des madeleine en portion individuelle Le Ster, des madeleines pépites chocolat Le Ster,
    Vous trouverez également des fruits et légumes en vrac (aucun emballage ou de quantité obligatoire) en majorité de producteurs locaux et Français, le tout en emballage papier,
    mais aussi des fromages du Vercors et de Savoie à la coupe ainsi que des fromages de producteurs locaux (au lait de vaches et chèvres),
    avec également de la charcuterie à la coupe (Jambon blanc et sec, terrines, Rosette,...),
    Bon appétit et à bientôt, === Merci de PARTAGER
    Le Panier du Facteur 1 rue André Malraux 26390 HAUTERIVES
    www.lepanierdufacteur.com

    RépondreSupprimer
  15. Super article, très intéressant. C'est chouette de pouvoir avoir un retour sur du long terme. Je pense que c'est un peu l'erreur que peuvent faire les gens de penser court terme, c'est-à-dire qu'en prenant un produit bio spécifique par rapport à un non-bio c'est plus cher, alors qu'en fait c'est sur l'ensemble qu'il faut regarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu et malheureusement c'est pour cela que le monde politique ne bouge pas beaucoup à ce sujet car ils voient tous sur leur mandat et pas sur le long terme...

      Supprimer
  16. Bonjour,
    Depuis 3 ans je commence à acheter en vrac et local, à aller à la cueillette, au marché... Petit à petit mes déchets se réduisent. Je mange de moins en moins de viande et privilégie le poisson (que je n'achète qu'en promo). Je fais le maximum "maison" : entrées, plats, gâteaux... Je faits mes produits de beauté et d'entretien. Je n'ai pas fait les comptes comme vous mais je constate qu'en mangeant moins mais des produits de qualité (non industriels) je suis moins malade, je ne grossis pas et mon porte-monnaie se porte bien. Je n'achète pas forcément bio (ma boutique Day by Day fait très peu de bio). Récemment j'étais à la conférence de Béa Johnson. Elle explique sa vie sans déchet avec beaucoup d'humour. Je pense que le vrac c'est l'avenir pour notre santé et notre planète. Je précise que j'habite en province et le vrac est tout à fait raisonnable au niveau des prix.
    J'aime beaucoup votre blog....

    RépondreSupprimer