onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

Ecopackaging, les matières alternatives au plastique

La mode en ce moment, c'est le bioplastique. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une matière issue d'un mélange de ressources renouvelables comme le mais, la patate douce, le blé et de la pétrochimie, de plastiques dits biodégradables. Cette matière est vue par bon nombre de gens comme LA matière alternative au plastique. Mais saviez-vous qu'il existe bien d'autres matières, encore plus écologiques car 100% biodégradables et issues de matières naturelles?

Aujourd'hui je vais donc vous en présenter trois. Parce que même si nous avons tous conscience qu'il est grand temps d'arrêter l'usage massif de plastiques, certains objets nous resterons toujours indispensables.


Alors quelles sont ces fameuses matières écologiques que l'ont pourrait bientôt retrouver dans nos objets du quotidien?


Les champignons


 Crédit photo: http://stock-sector.com


Les champignons sont assez surprenants car leur appareil végétatif est un tissus unique. Toutes les cellules indifférenciées sont semblables. Ils ne possèdent ni racines, ni tige, ni feuille. Ce que l'on nomme couramment champignon n'est en fait que la partie visible d'un organisme dont la structure constitue le mycélium qui se trouve dans le sol. Ses filaments sont invisibles à l'oeil nu et pourtant, ils tapissent toute la surface de la planète.

Eben Bayer et Gavin McIntyre sont à l'origine de l'entreprise Ecovative design. C'est dans leur école qu'ils trouvent le moyen d'utiliser le mycélium et de le transformer en un matériaux isolant, résistant au feu, à l'humidité et qui absorbe les chocs et les sons. En 2007, diplômes en main et avec le soutien de leurs professeurs, ils quittent leurs boulots respectifs et fondent Ecovative. Leur première recherche se base sur l'alternative aux isolants plastiques. Ils installent des panneaux isolateurs faits à partir de mycélium compacté dans un bâtiment (toujours en place) et cette expérience devient un grand succès. Ils gagnent plusieurs prix ce qui leur permet d'agrandir l'entreprise et leurs moyens de recherches. En 2009, l'entreprise se focalise sur les emballages alternatifs à la matière polystyrène. Depuis 2012, l'entreprise ne cesse de croitre et distribue ses produits aux Etats-Unis et en Europe. 

Une fois la matière de retour dans la nature, elle s'adapte parfaitement à la nature et retourne dans les sols sans même que l'on ne s'en rende compte (contrairement aux emballages plastiques qui seront encore là après notre mort), elle peut être produite localement et demande peu de main d'oeuvre.


Voici la présentation faite par Eben Bayer pour Ted en 2010 qui vous montrera entre autres le processus de fabrication:





La bouse de vache


Crédit photo: http://cowpots.com/


Non vous ne rêvez pas mais je vous laisse quand même le droit d'en rire un peu avant de passer aux choses sérieuses. La bouse de vache malgré son image "cra-cra" s'avère être une matière éco-révolutionnaire et elle touche en premier lieu mon métier. Elle permet de créer, une fois séchée, des pots pour plantes. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais moi dans mon quotidien au travail, je vends beaucoup de plantes pour l'intérieur, les balcons et les jardins. Chaque pied arrive dans un pot en plastique imitation terre cuite qui est aussitôt jeté une fois que son propriétaire décide de mettre sa plante en terre.

Les frères Matt et Ben Freund sont éleveurs de vaches à lait dans le Connecticut aux Etats-Unis. Les excréments de leurs bêtes sont très utiles. En effet, une fois récoltées et chauffées, les bouses de vaches laissent d'une part une masse fibreuse sèche et d'autre part un liquide utilisé en engrais pour les cultures de l'année prochaine. La masse fibreuse est utilisée comme fumier. Alors que pouvaient-ils faire de plus avec cette matière? L'idée est venue assez rapidement et après plusieurs essais et demandes de financement, CowPots était née et les pots étaient là et prêts à l'emploi!

A l'air libre, le pot peut tenir jusqu'à 4 mois et une fois mis en terre, au bout de 4 semaines il commence à se dissoudre et continue à nourrir la plante. Les bénéfices sont doubles puisque pour commencer, les plants étant directement en contact avec la matière organique, ils ont donc ce qu'il faut pour pousser en bonne santé et de plus, les clients ne remplissent plus les décharges de ces vilains pots en plastique!


Ci dessous une petite vidéo de présentation de la ferme et des produits faits par CowPots:





L'algue


 Crédit photo: http://www.entreprises.ouest-france.fr


J'ai fait la découverte de cette matière lors de mon passage sur le plateau de l'émission La Quotidienne (France 5) et je dois avouer que j'ai été plutôt agréablement surprise sur le coup. On me présentait en l’occurrence un pot avec une bougie à l'intérieur. De loin on avait vraiment une illusion de plastique. Mais de prêt, la texture était légèrement différente et surtout l'odeur n'avait rien de plastique. Ça sentait la mer!

Algopack est une entreprise éco-conçue par Rémy Lucas et située à St Malo en Bretagne. C'est la première entreprise a avoir lancé la matière 100% végétale à base d'algues brunes. C'est un parfait substitut aux matières plastiques qui est notamment utilisé pour l'agro-alimentaire. Alors même si dans ce blog on prône le retour des courses en vrac et de la consigne, cette matière peut se montrer très utile pour tout un tas d'objets du quotidien en dehors des emballages alimentaires car elle a la même résistance que le plastique. Sur le site de la marque on nous propose des objets comme les présentoirs à cosmétique et autres produits, porte bouteilles, pots de fleurs, etc. mais il serait possible de créer tout un tas d'objet avec. Étant une grande amoureuse de musique je me dit que par exemple on pourrait créer des vinyles à base d'algues! Affaire à suivre de prêt! 

Cette matière une fois trempée dans l'eau se dissout rapidement (environ 4h pour un bouchon de bouteille). Certains objets conçus par la marque sont imperméabilisés pour se dissoudre moins rapidement mais n'en restent pas moins 100% biodégradables!


En images, la présentation de l'entreprise Algopack par Rémy Lucas:



Ps: les gobelets vendus sur les stands de Sea Shepherd sont conçus par Algopack! ;)

6 commentaires:

  1. Ohh je n'en connaissait aucun , il n'y a plus qu'a espérer que ça arrive un peu plus dans notre quotidien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Algopack commence à pas mal se faire connaitre et personnellement j'ai déjà trouvé chez biocoop des plants d'aromates dans ce type de pot (bouse de vache) alors en effet ça devrait se rependre rapidement! croisons les doigts!

      Supprimer
    2. Super , c'est une bonne chose

      Supprimer
  2. Hé bien je ne connaissais pas non plus ! Je trouve ça très ingénieux d'utiliser la bouse de vache pour le jardinage !! Ça me semble mieux que ceux en copeaux de noix de coco qui ne dissolvent jamais...
    Dans la même vaine, cette semaine, j'ai découvert le piñatex, du cuir, mais avec des fibres d'ananas. j'ai trouvé ça super intéressant, malheureusement, je n’en trouve pas..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh je vais me renseigner de suite sur cette matière! Merci beaucoup! ;)

      Supprimer
  3. Très intéressant ton article, même si les champignons ou les algues me font un peu peur... on sait que ces deux organismes peuvent devenir envahissants au point de gâcher un écosystème! Par contre les pots en bouse de vache:mais QUAND EST CE qu'on trouve ça chez truffaut et autres jardiland??? Ca me fait vraiment du mal de voir tous ces pots de plante en plastique quand je vais là-bas!... Il faut qu'on fasse quelque chose!!! :D

    RépondreSupprimer