onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

Une semaine sans: tabou

Cet été j'ai décidé de me lancer un défi par semaine. Parce qu'il n'y a rien de plus enrichissant dans une vie que d'expérimenter de nouvelles choses et donc de sortir de sa propre zone de confort. Ces défis seront en lien direct avec le mode de vie minimaliste. Ils ne seront pas forcément sur le thème du zéro déchet mais auront tout de même un rapport avec ce mode de vie. Chaque lundi je publierais donc un nouvel article avec un défi que je me lancerais à moi-même et que vous pourrez suivre tout au long de la semaine. Chaque jour, je viendrais sur l'article en question pour vous raconter comment mon quotidien se déroule ainsi que mon ressenti. Vous pourrez évidemment participer à chaque défi par commentaire en me posant des questions ou encore en me donnant quelques conseils si le coeur vous en dit et pourquoi pas, me lancer un défi pour une prochaine semaine!



____________________________________________________________

Mon défi de cette semaine: "Une semaine sans tabou".


Lundi 20 Juillet 2015

Voilà, l'été des défis s'achève cette semaine et je me suis dit qu'une semaine entièrement dédiée à répondre à toutes vos questions serait une bonne façon de clôturer ces défis! Alors n'hésitez pas à poser toutes vos questions en ce qui concerne le zéro déchet, le minimalisme, l'écologie ou encore tout un tas de sujets comme mon métier, mes passions, etc. Je répondrais à toutes les questions qui seront posées au court de cette semaine!

A vos claviers, et à demain pour les premières réponses!



Crédit photo: Pinterest/Michel Brodsky



Mardi 21 Juillet 2015
 
Bonsoir à toutes et à tous!
Je suis ravie de commencer à lire vos questions! Parfois plus d'une, parfois la même question posée plusieurs fois. Je vais répondre petit à petit tout au long de la semaine, alors ne vous inquiétez pas si vous ne trouvez pas tout de suite réponse à votre question, j'ai prévu de répondre à tout le monde et à toutes vos questions! Je vais étaler sur plusieurs jours les commentaires avec plusieurs questions et rassembler ceux ayant le même type de question!
 
Question posée par: Marie, Olive et... Marie!
 
"bonsoir !
j'ai cru comprendre que tu avais un chat, où te fournis-tu pour ses besoins en nourriture ? comment fais-tu pour ses besoins ?"


En effet j'ai une petite Chess qui adore faire des bêtises! Pour ses croquettes et sa litière,  je me fournis chez Biocoop. Dans mon magasin Biocoop ils vendent des croquettes pour chat stérilisé emballées dans un sachet en papier recyclé. De même pour la litière, elle est faite en fibres végétales donc 100% biodégradable. Comme je ne peux pas mettre la litière usée au lombricomposteur (urine trop acide), c'est un des rares déchets que je mets à la poubelle avec les déchets de mes voisins. Je réutilise donc les sachets des croquettes et de la litière une fois vides pour les remplir avec le peu de déchets que je produits (attention, biodégradables seulement)! Il est également possible de trouver dans certaines jardineries des croquettes en vrac. Et je pense que si je l'avais eue plus tôt (je l'ai recueillie à 4 mois) je lui aurait appris à faire ses besoins aux toilettes (et il serait bien aussi d'apprendre à faire nos besoins autrement qu'avec des toilettes à chasse d'eau mais n'étant pas propriétaire je ne peux pas faire ce que je veux pour le moment...).

Questions posées par: Une autre Mélanie !
 
(étant donné que tu as posé plein de belles questions, je me permet d'étaler les réponses sur plusieurs jours)

"Bonsoir Mélanie !
Est-ce que tu ne trouves pas que ton métier est contraire à la démarche du zéro déchet et du minimalisme (étant décoratif et générateur de déchets)?"

 
En effet, actuellement je travaille dans une boutique qui est loin d'être éco responsable... Nous gaspillons beaucoup, produisons beaucoup de déchets non recyclables, nos fleurs viennent de partout dans le monde et nous faisons beaucoup de ventes additionnelles. Mais, pas plus tard qu'hier, je suis tombée sur une offre d'emploi d'un fleuriste certifié éco responsable. Je connaissais déjà un fleuriste à Montreuil (Pompom) qui (sans le savoir) possède cette certification. Malheureusement le fleuriste en question a déjà pourvu son poste. Mais cela ne me décourage pas pour autant et étant donné que je rêve depuis des mois d'une boutique zéro déchet, je me dis, et pourquoi pas moi?! Sachant que je n'ai aucun apport il va falloir que je me renseigne un peu sur la question des micro-crédits, voir si je peux commencer par louer un local, etc. D'ailleurs si quelqu'un dans mes lecteurs s'y connait en création de petite entreprise, je suis preneuse de tout conseils!
 
"Est-ce que tu as déjà eu des remarques sur ton nouveau style de vie? (négatives ou positives)"
 
J'ai en général surtout des remarques positives et même des personnes qui me disent que je les ai inspirés. C'est très important d'avoir ce genre de retour, ça donne envie de continuer et même d'aller plus loin dans la démarche. J'ai également reçu quelques remarques négatives mais pour tout te dire, je ne m'en souviens pas. Surement parce qu'elles n'étaient pas constructives et que la personne n'avait aucun argument valable.

Question posée par: Natasha (échos verts)
 
"Personnellement mes plus gros dilemmes et questionnement par rapport aux questions éco-éthiques et minimalistes sont en lien avec la nourriture. Je serais donc curieuse d'en savoir plus sur les compromis que tu es prête à faire, tant au niveau des déchets, que de la provenance, que du bio etc pour t'alimenter de manière à répondre à tes valeurs, tes besoins et tes plaisirs bien sûr !"
 
J'essaye au maximum de ne consommer que des fruits et légumes produits en France métropolitaine. Je fais parfois quelques écarts par exemple pour les avocats, les bananes et les pomelos mais ça reste occasionnel. Certains produits en vrac restent malheureusement inévitables en terme de provenance. Les amandes par exemple ou autres fruits secs. En revanche au moment d'acheter du riz je n'achète que celui produit en Camargue. Le quinoa que j'achète est également français par exemple. Nous avons besoin de nous faire plaisir pour être heureux dans la vie. Certains passent par exemple par le shopping, moi je passe beaucoup par la nourriture car je suis une vraie gourmande. Pour moi, se priver n'est pas le meilleur des régimes. Il faut donc savoir se faire plaisir mais de façon modérée. Il m'arrive toujours de craquer pour une canette de soda mais je me déculpabilise un peu en me disant que ça reste un emballage recyclable. Sinon en général je fais en sorte de craquer pour des produits conditionnés au pire dans du carton (ex: la gaufre que je me suis accordée au Jardin des Plantes dimanche en attendant que mon chéri termine le travail, elle était servie dans une coupelle en carton que j'ai pu mettre au compost en rentrant). Évidemment il ne faut pas se dire ça à tous les coups sinon on ne fait aucun effort! J'espère avoir répondu à ta question!

Crédit photo: Pinterest / Man Ray


Mercredi 22 Juillet 2015

Questions posées par: Une autre Mélanie

"Veux-tu rester sur Paris ou aller vivre plus tard dans un endroit en accord avec le minimalisme? (je pense notamment aux gens qui font pousser leurs propres légumes, ou élèvent des poules pour se retrouver le plus indépendants possibles)"
 
Ma mère vit à la campagne, sur le plateau de l'Aubrac, je la respecte énormément car c'est une région très hostile en hiver. Mais elle adore y vivre. Elle a un jardin potager, elle troque des fruits et légumes avec ses amis, elle va au marché et achète le bon pain au boulanger du village. Je pense que plus tard (je ne sais pas encore quand, la vie est faite de surprises) l'envie de me rapprocher plus de la nature me prendra. En attendant j'apprécie mes vacances à la campagne mais j'aime également revenir en région parisienne. Et vivre à la campagne veut dire aussi plus de difficultés à trouver des magasins de vrac! A suivre!
 
"Peux-tu nous parler plus en détails de ton engagement avec Sea Sheperd?"
 
Je ne suis pas directement active au sein de Sea Shepherd mais je les soutien du mieux que je peux. Je les ai découverts grace à un groupe que j'affectionne beaucoup (Architects). Je fais des dons à chaque conférences/visites de bateaux auxquelles je peux participer en plus des dons mensuels. Je parle le plus souvent possible de Sea Shepherd à mes proches aussi bien sur les réseaux sociaux qu'en soirée. Je porte fièrement mon t-shirt et mon tote bag Sea Shepherd et je suis très fière de ce qu'ils ont déjà accompli. Pour moi, le respect de l'environnement ne passe pas que par le fait de ne pas produire de déchets, il passe aussi par le respect des espèces qui partagent avec nous cette belle planète, aussi bien la flore que la faune. Nous polluons les sols avec l'élevage intensif et l'agriculture et nous pillons les océans avec la pèche. Nous détruisons les sols marins et les récifs coralliens en essayant de pécher le plus de poissons possible. Il faut savoir que 71% de la surface de la planète est recouverte par les océans. Sachant que les forêts ne sont pas les seules à nous donner de l'oxygène, les océans aussi, si nous les détruisons, ce sera une énorme catastrophe pour l'humanité. Nous sommes une espèce tellement intelligente et pourtant nous faisons  des choix qui vont à l'encontre de la nature. Nous sommes entrés dans la 6ème extinction de masse et en décimant les espèces une par une, nous risquons également de causer notre perte. C'est ce qu'on appellerait alors un éco-génocide... 

Question posée par: Marie
 
"J'ai réduit drastiquement le nombre d'habits dont je disposais et je pense être arrivée à un juste milieu. Pour autant, beaucoup d'obstacles demeurent. Comment concilier la protection de l'environnement, l'éthique et mon goût pour la mode. Il est très difficile aujourd'hui, ou du moins en province, de trouver des pièces en coton bio, en plastique recyclé... et à la fois tendances et intemporelles. Sans forcer sur le stéréotype ou porter de préjugé, beaucoup de ces vêtements sont sportwear ou "baba cool". Il est difficile d'avoir une marque qui propose des matières naturelles/recyclées, française et tendance. Alors, quelle est ta démarche dans ce domaine et peut-être les conseils à donner?"
 
Pour commencer, le plus important pour moi est de me sentir bien dans les vêtements que je porte. Il est donc hors de question sous le prétexte de l'écologie d'adopter par exemple un style sportswear alors que je suis plutôt basique-ethnique. Même à Paris, je n'ai pas encore trouvé LA marque de vêtement éco responsable qui me convienne alors je peux comprendre qu'en province c'est d'autant plus difficile, en revanche il en existe quelques unes disponibles en commandes par internet!
 
J'essaye de faire des achats réfléchis, par exemple, il y a un an j'ai mis les moyens dans un beau sac en cuir que j'ai longtemps regardé sous toutes les coutures, pour lequel je me suis posé plein de questions: "est-ce qu'il va être pratique?", "est-ce que ma timbale  du déjeuner va rentrer dedans en plus de mes autres affaires?", "quels pourraient être ses points faibles niveau coutures, fermeture, etc.?", "est-ce un cuir qui va bien vieillir?", et j'ai arrêté mon choix. Ce sac je sais que je vais faire une grande partie de ma vie avec. Pour mes sous-vêtements, je suis très difficile, mais j'ai trouvé ma marque de prédilection. Étant donné que c'est assez cher, je profite toujours des soldes pour remplacer une culotte que j'ai épuisée jusqu'à en faire péter les coutures. Pour les vêtements ça m'arrive d'acheter du neuf mais je trouve toujours de bonnes occasions pour trouver en bon état mais déjà porté. Soit en brocante, soit en troquant avec les copines. La semaine dernière j'ai même récupéré quelques hauts à manches longues et t-shirts qu'une voisine avait déposés dans le hall d'entrée! J'ai tendance à choisir les coupes les plus basiques que j'agrémente avec des bijoux rapportés de voyages par ma mère et ma grand-mère. Quant aux chaussures, avec mon métier particulier, je dois choisir mes chaussures avec le plus grand soin. Mes critères: cuir (imperméable et dure plus longtemps), semelles épaisses, talon de 3/4 cm. J'ai une paire de bottines que je porte en automne/hiver depuis maintenant 2 ans et qui ne montrent aucun signe de faiblesse. Mais, car il y a un mais, je porte très peu de production française car souvent le style ne me convient pas. J'ai quand même grand espoir de voir ce secteur se développer avec les années à venir!
 
En résumé:
 
- Réduire sa garde robe
- Ne JAMAIS acheter sur un coup de tête
- Vérifier les coutures et la qualité du tissus
- Acheter/Penser durabilité dans le temps
- Penser aux brocantes, friperies, fait main et troc
- Les vêtements éthiques ou français sont un véritable plus
- Rendez-vous sur cet article pour plus de détails: http://uneviesansgachis.blogspot.fr/2014/11/mode-vs-zero-dechet.html
- Rendez-vous aussi sur ce blog: http://thegreeneyes.fr/tagged/mode



Crédit photo: inconnu whispering dog and horse / Meiko girls



Jeudi 23 Juillet 2015

Questions posées par: Une autre Mélanie

"A combien environ te reviennent des courses pour la semaine en vrac?"
 
Mes courses je les fait entièrement chez Biocoop, alors pour certains foyers, acheter du tout bio peut être difficile, c'est pour ça que je recommande en premier lieu les produits de saison et locaux. Je dépense en moyenne 40 euros pour la semaine (parfois 30 euros). Tout en vrac sauf le lait végétal!
 
"Qu'apprécies-tu à Paris?"
 
Ce que j'aime à Paris c'est la proximité. Je peux sortir où bon me semble, je peux rendre visite à mes amis en prenant les transports en commun. J'aime également la beauté de l'architecture et j'adore par dessus tout tomber sur des nouveaux immeubles disposant de panneaux solaires et autres avantages éco responsables. J'aime faire des pic niques dans les parcs et sur les quais (j'aime moins les amoncellements de déchets). J'aime également les rencontres que j'y fait. Je suis mélomane alors pour les concerts c'est un véritable avantage (par contre je n'aime pas les grandes salles). Pour les sorties culturelles j'ai l'embarras du choix. Je suis tombée amoureuse du Jardin des Plantes lorsque j'étais au chômage il y a un an et demi et depuis, j'y suis un jour par semaine. Je fais parti des amis du muséum d'histoire naturelle, je voyage de pavillon en pavillon et à la rentrée je compte m'inscrire aux cours de botanique proposés par le muséum.  J'ai même rencontré quelqu'un récemment à la ménagerie du jardin des plantes!

Question posée par: Un anonyme

"Quels sont tes "écarts" dans ce mode de vie sans gâchis ? As tu des moments de doute ?"

Les actes que je pourrais qualifier d'écarts sont par exemple lorsque je demande une boisson sans paille et que le serveur oublie ma requête. Il m'arrive parfois d'oublier mes sachets en tissus à la boulangerie alors je demande toujours à ce qu'on me serve dans un sachet en papier pour pouvoir le mettre au lombricomposteur. Avant d'aller en soirée je n'ai pas toujours le temps de me préparer à manger alors je prend quelque chose à emporter dans un foodtruck/fastfood en évitant au mieux les menus avec déchets plastiques. Et enfin le plus gros écart selon moi, c'est les quelques cigarettes roulées auxquelles je succombe de temps à autre mais tout cela reste assez exceptionnel. Pour ce qui est de la nourriture en revanche je ne jette rien, lorsque j'ai trop fait à manger je garde le reste pour le lendemain. Mes vers de terre sont d'ailleurs un peu déçus! Mes proches me disent très souvent "de toute façon si tout le monde faisait 1/3 de ce que tu fais la planète se porterait déjà mieux" alors pour le coup, non je n'ai pas de doutes, juste une envie de m'améliorer et de convaincre plus de gens! 


Crédit photo: Friends / Pinterest

Vendredi 24 Juillet 2015

Question posée par: un anonyme

"Lorsque vous voyagez est-il plus difficile de vivre "sans gachis" ?"

Lorsque je pars en voyage je prévois toujours de quoi manger pour le trajet. Ensuite quand je suis hébergée chez quelqu'un (ce qui est assez fréquent) je ne fais pas la difficile et je mange ce que l'on me sert, que ça vienne de courses en vrac ou non et que ça fasse parti de mon régime alimentaire habituel ou non. Pour les remercier de leur accueil j'apporte toujours une bouteille de vin ou quelque chose d'autre d'utile et si possible pour faire découvrir mon mode de vie (lessive maison, nourriture en vrac, etc.) Pour les repas à l’extérieur je reproduis le même schéma que lorsque je suis à Paris (je demande mes boissons sans paille et je demande à ne pas avoir de serviettes en papier). Lorsque je rapporte des souvenirs je choisis ceux sans emballages ou avec emballages recyclables/réutilisables, j'adore d'ailleurs rapporter des petites choses trouvées dans la nature.


Question posée par: un anonyme

"Concernant le café. Les dosettes ou t-discs génèrent beaucoup de déchets. Faut-il adopter la cafetière italienne ? J'aime le concept mais pour faire du café à l'unité ce n'est pas pratique. Qu'en pensez-vous ?"

Je ne bois pas de café ou très rarement et je suis totalement contre le système de dosettes. Il faut savoir qu'en France, seulement 20% de nos déchets sont recyclés alors j'imagine que pour les dosettes il en est de même... J'ai chez moi une cafetière française (donc à peu près le même concept que l'italienne) que j'ai déjà testé pour des amis mais dont je ne me sers vraiment pas car en effet pour le café à l'unité ça n'est pas très pratique. Mon ami, lui boit beaucoup de café et chez lui il possède un percolateur expresso. La machine broie les grains de café disponibles en vrac et il y a donc possibilité de faire du café à l'unité. Je lui ai d'ailleurs offert cette semaine des grains de café achetés en vrac chez Biocoop dont j'ai eu de bons retours de sa part!


Questions posées par: une autre Mélanie

"Comment procèdes-tu au niveau de l'épilation? Rasoir à l'ancienne ou laser?"
 

Rasoir à l'ancienne! Enfin rasoir de supermarché dont je m'efforce de finir les lames de rechange (tout en les utilisant au maximum possible) pour par la suite passer au rasoir à l'ancienne! L’épilation au laser est pour moi une erreur pour certaines parties du corps et trop radical. Pour commencer, nous avons besoin de poils pour réguler notre transpiration. Ensuite, c'est bien joli de s'épiler totalement le maillot au laser mais, qui nous dit que d'ici 10/15 ans la mode n'aura pas changé et les poils seront à nouveaux sexy? Je peux comprendre que pour certaines parties du corps certaines femmes ressentent le besoin de s'épiler au laser comme les petits poils sur le côté du visage ou ceux au dessus de la lèvre supérieure. Mais le reste je ne cautionne pas vraiment...
 

"Pourras-tu nous présenter les autres pièces de ton appartement avec des astuces, comme tu l'as fait avec ta cuisine?"
 

Avec grand plaisir! J'y pensais d'ailleurs il y a quelques semaines et je comptais m'y mettre en Septembre! 

Samedi 25 Juillet 2015

Question posée par: Une autre Mélanie

"Quel a été ton parcours pour arriver au zéro déchet? Le(s) déclic(s)?"
 

Le gros déclic, j'en parle dans mon "à propos", c'est lors du déménagement de ma maman qui passait d'une maison de 100m2 en région île de france à une maison de 40m2 sur le plateau de l'Aubrac. Nous avons dû faire un énorme tri et j'ai été choquée par les choses qu'on avait pu collectionner et entasser pendant autant d'années. Par exemple, nous avions gardé deux grands cartons remplis de jouets McDo... Alors à chaque fois que j'étais chez moi, je commençais à regarder mes biens et à me demander "et si je faisais le tri maintenant pour ne pas avoir à le faire dans 20 ans?" J'ai fait ça au fur et à mesure. J'ai proposé beaucoup d'objets à mes voisins dans le hall d'entrée, à vendre en brocante, à vider mes placards de cuisine et à remplacer par du vrac et des objets sans plastique.
 

Question posée par: Encore une Mélanie (Mais c'est pas bientôt fini?! ;))
 

"Par rapport à tes relations avec les autres : famille et amis. Comment abordes tu ton mode de vie avec eux? Discutes tu avec ceux qui sont opposés à ton mode de vie, à ta façon de penser?"
 
Au sein de ma famille et dans mon groupe d'amis, tout le monde connaît mon mode de vie et le respecte, personne n'y est opposé au contraire ils sont même curieux. Je n'ai donc  pas vraiment besoin de discuter avec eux de ma façon de penser parce que j'estime que du moment qu'on respecte mon mode de vie, je respecte celui des autres. Je ne suis pas spécialement là pour leur faire la morale mais plutôt pour leur donner des astuces lorsqu'ils m'en demandent. Je peux comprendre que c'est difficile de faire le pas et de décider de remettre en question absolument toutes nos habitudes. J'ai réussi à le faire est j'espère de tout mon coeur qu'ils arriveront à faire de même mais je ne veux en aucun cas forcer quelqu'un à suivre mon mode de vie (sauf bien sûr s'il est convié chez moi).


Question posée par: Madame E.
 

"Pour les cheveux, comment fais tu ? Coiffeur ou non ? "
 
Une fois par an je vais chez le coiffeur quand mes cheveux en ont réellement besoin et que j'ai un évènement très important à célébrer, sinon je les coupe moi-même, j'ai appris assez jeune à le faire, par contre ce qui est assez drôle c'est que je ne sais pas le faire sur les autres...  


Dimanche 26 Juillet 2015

Question posée par: un anonyme

"Bonsoir, passer au mode végétarien ne me semble pas facile. Comment trouver des recettes de légumes de saison qui ont du goût ? Par quoi remplacer le morceau de lard qui donne tant de goût ? Quelles sont vos astuces pour rendre agréable vos repas végétariens ?"

Tout est dans l’assaisonnement. Le peuple indien est un peuple essentiellement végétarien et leur cuisine est riche en saveurs, je m'inspire beaucoup de leurs recettes pour les miennes tout en restant sur des plats très simples et traditionnels. Les épices que je favorise le plus dans ma cuisine sont le curry, le cumin, le gingembre, le chili, la cannelle et le curcuma. J'utilise également beaucoup d'herbes comme l'origan, le serpolet, le thym, le romarin, le laurier et j'agrémente presque toujours mes plats avec de l'ail, des échalotes ou des oignons. Je vous recommande fortement le blog de Marie Laforêt 100% végétal, vous y trouverez tout un tas de recettes aussi appétissantes les unes que les autres!

 
Photo: Dr Jane Goodall, primatologue et fondatrice de l'association Roots & Shoots

Question posée par: une autre Mélanie et Olive
 
"
comment fais-tu face a une personne fermée qui se moque ouvertement de ton mode de vie? C'est une chose que je n'arrive pas encore a gérer"

"Comment se comporter quand quelqu'un entrave profondément nos convictions devant nous et reste obtus à la discussion? (je pense notamment à un ami d'ami que j'ai rencontré samedi et avec qui ça s'est mal passé car il jetait ses clopes dans la Seine; quand je lui ai fait la remarque, il m'a dit que la Seine était de toute façon polluée et que si je voulais vraiment changer les choses il fallait aller manifester devant le Cac40 ...)"
 
Pour moi, la position de cette personne n'a aucune valeur. Il n'avait tellement pas d'arguments qu'il a réussi à te sortir la pire phrase au monde "c'est pas que moi, c'est aussi les autres". Je suis née au bicentenaire de la révolution française (une année doublement symbolique pour moi du coup). Après cette révolution, un droit fondamental s'est installé petit à petit, cela s'appelle le droit de vote (ça tu le sais mais rappelle-le aux mauvaises langues). Aller aux urnes c'est une chose, mais il faut aussi savoir que chacun de nos faits et gestes sont un moyen de vote. En prenant les transports en commun je vote "non aux gaz à effet de serre" et "oui au partage des moyens de transport", en consommant du vrac je vote "non au suremballage" et "oui à une alimentation saine et dont je connais la provenance", en récupérant mes meubles aux encombrants ou venant de ma famille je vote "non à la déforestation" et "oui à la durabilité". Nous avons la chance de vivre dans un pays qui nous laisse libres de faire nos choix, de décider ce que nous voulons être et de décider ce que nous voulons consommer. Certains peuples n'ont pas cette opportunité, alors prenons ce droit par respect pour eux.
 

Jane Goodall emprunte souvent une citation d'Antoine de Saint-Exupéry: "Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres mais nous l'empruntons à nos enfants". Cette phrase est très forte pour moi. Ne l'oublie pas, et n'hésite pas à l'utiliser pour le prochain ignorant qui t'avancera de tels arguments bidons. Il ne pourra que se taire et s'il n'est pas trop bête, réfléchir.
 

19 commentaires:

  1. bonsoir !
    j'ai cru comprendre que tu avais un chat, où te fournis-tu pour ses besoins en nourriture ? comment fais-tu pour ses besoins ?

    RépondreSupprimer
  2. Une autre Mélanie ! :)20 juillet 2015 à 23:49

    Bonsoir Mélanie !
    Des questions (à trier bien sûr !):
    1/ Est-ce que tu ne trouves pas que ton métier est contraire à la démarche du zéro déchet et du minimalisme (étant décoratif et générateur de déchets)?
    2/ Est-ce que tu as déjà eu des remarques sur ton nouveau style de vie?(négatives ou positives)
    3/ Veux-tu rester sur Paris ou aller vivre plus tard dans un endroit en accord avec le minimalisme? (je pense notamment aux gens qui font pousser leurs propres légumes, ou élèvent des poules pour se retrouver le plus indépendants possibles)
    4/ Peux-tu nous parler plus en détails de ton engagement avec Sea Sheperd?
    5/ A combien environ te reviennent des courses pour la semaine en vrac?
    6/ Qu'apprécies-tu à Paris?
    7/ Comment procèdes-tu au niveau de l'épilation? Rasoir à l'ancienne ou laser?
    8/ Pourras-tu nous présenter les autres pièces de ton appartement avec des astuces, comme tu l'as fait avec ta cuisine?
    9/ Quel a été ton parcours pour arriver au zéro déchet? Le(s) déclic(s)?
    10/ Comment se comporter quand quelqu'un entrave profondément nos convictions devant nous et reste obtus à la discussion? (je pense notamment à un ami d'ami que j'ai rencontré samedi et avec qui ça s'est mal passé car il jetait ses clopes dans la Seine; quand je lui ai fait la remarque, il m'a dit que la Seine était de toute façon polluée et que si je voulais vraiment changer les choses il fallait aller manifester devant le Cac40 ...)

    Voilà, beaucoup de questions, mais si certaines sont déplacées, tu ne dois pas y répondre. J'en profite pour te dire que j'aime beaucoup ton blog, je l'ai découvert il n'y a pas très longtemps et il est tellement agréable et bien expliqué qu'il m'a aidé à prendre conscience de plein de choses !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Mélanie et merci pour tous ces partages autour de tes mini-défis - dommage qu'ils se terminent déjà ! Personnellement mes plus gros dilemmes et questionnement par rapport aux questions éco-éthiques et minimalistes sont en lien avec la nourriture. Je serais donc curieuse d'en savoir plus sur les compromis que tu es prête à faire, tant au niveau des déchets, que de la provenance, que du bio etc pour t'alimenter de manière à répondre à tes valeurs, tes besoins et tes plaisirs bien sûr !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour , je serai curieuse aussi au niveau des question en rapport avec ton chat .
    De même , comment aborde tu le sujet avec les autres , comment fait tu face a une personne fermer qui se moque ouvertement de ton mode de vie , c'est une chose que je n'arrive pas encore a gérer (faut dire que je commence seulement )

    RépondreSupprimer
  5. Je suis ton blog et ton compte instagram depuis un bout de temps et il est source de conseils. Merci bcp (tout comme celui de natasha des "echos verts").

    La question posée par Mélanie concernant ton chat m'intéresse bcp. J'en ai un et j'ai vraiment du mal (notamment pour la litière) à trouver le juste équilibre.


    Bonne journée,

    Marie (une brindille fauchée sur instagram)

    RépondreSupprimer
  6. j'ai hâte de voir les réponses

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour la réponse apportée concernant le chat.

    Je ne sais pas si nous avons le droit de poser plusieurs questions mais un notre sujet m'est venu en tête en lisant tes réponse: la mode.

    Depuis que j'ai adopté la "philosophie" du minimaliste et du "zéro déchet", j'ai réduit drastiquement le nombre d'habits dont je disposais ( la lecture de "la magie du rangement" et de plusieurs blogs m'ont aidé dans cette démarche). Aujourd'hui, je pense être arrivée à un juste milieu.
    Pour autant, bcp d'obstacles demeurent.

    Comment concilier la protection de l'environnement, l'éthique et mon goût pour la mode. Il est très difficile aujourd'hui, ou du moins en province, de trouver des pièces en coton bio, en plastique recyclé... et à la fois tendances et intemporelles.
    Sans forcer sur le stéréotype ou porter de préjugé, beaucoup de ces vêtements sont sportwear ou "baba cool". Il est difficile d'avoir une marque qui propose des matières naturelles/recyclées, française et tendance.

    Quelle est ta démarche dans ce domaine et peut-être les conseils à donner?

    Bonne journée,


    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr vous pouvez me poser autant de questions que vous voulez tout au long de la semaine! ;)

      Supprimer
  8. Quels sont tes "écarts" dans ce mode de vie sans gachis ? As tu des moments de doute ?

    RépondreSupprimer
  9. Lorsque vous voyagez est-il plus difficile de vivre "sans gachis" ?

    RépondreSupprimer
  10. J'aime beaucoup votre blog et il m'inspire souvent. J'ai une question concernant le café. Les dosettes ou t-discs génèrent beaucoup de déchets. Faut-il adopter la cafetière italienne ? J'aime le concept mais pour faire du café à l'unité ce n'est pas pratique. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ta réponse Mélanie ! Je crois que nous avons adopté une attitude similaire vis à vis de l'alimentation.

    RépondreSupprimer
  12. Concernant le café, j'apporte mon témoignage : la cafetière italienne dans la plus petite taille est parfaite pour faire du café à l'unité ! je suis la seule à boire du café à la maison (un par jour, après le déjeuner), et j'ai un moulin à café pour moudre les grains et une petite cafetière italienne, c'est l'idéal. Pas de déchets (sauf le sachet en papier des grains de café), le marc part dans l'évier (ça prévient les bouchons) ou au pieds de mes plantes...

    RépondreSupprimer
  13. Encore une Mélanie24 juillet 2015 à 23:03

    Je suis avec attention ton blog et tes minis défis. Du coup j'ai une petite question par rapport à t relation avec les autres : famille et amis. Comment abordes tu ton mode de vie avec eux? Discutes tu avec ceux qui sont opposés à ton mode de vie, à ta façon de penser? Je chemine depuis début 2015 vers le zéro déchet, et je rencontre de l'opposition chez les amis de mon Homme et c'est dur dur

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour. J'apporte mon témoignage au sujet des cafetières. A la maison nous utilisons une cafetière à piston, et cela marche aussi bien pour faire du café à l'unité que pour de grandes doses. Avant nous avions une cafetière italienne assez petite qui était bien aussi, mais malheureusement elle n'était pas compatible avec les plaques à induction de la nouvelle maison ... :-\
    J'ai aussi un témoignage autour du rasage : pour éviter les rasoirs jetables, j'ai investi dans un coupe chou pour l'homme et pour moi même. Zéro déchet assuré, ce type de rasoir coute cher au départ mais c'est vraiment un investissement rentable. Il faut un petit coup de main pour le manier, mais après on est franchement pas déçus.
    A mon tour de te poser une question si tu veux bien : pour les cheveux, comment fais tu ? Coiffeur ou non ?

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir, passer au mode végétarien ne me semble pas facile. Comment trouver des recettes de légumes de saison qui ont du goût ? Par quoi remplacer le morceau de lard qui donne tant de goût ? Quelles sont vos astuces pour rendre agréable vos repas végétariens ?

    RépondreSupprimer
  16. Bravo pour le défi Mélanie ! J'aime beaucoup ce billet participatif. Ça fait réfléchir. Je me dis du coup que j'ai encore du travail sur la planche. Je suis entrain d'écrire ce message dans ma cuisine et je vois le travail qu'il me reste à faire (oeuf en boîte, huile en bouteille...)
    Bonne continuation !

    RépondreSupprimer
  17. Juste un conseil concernant le café. On peut faire un expresso pour une personne : il suffit d'avoir une cafetière à l'italienne pour 1 personne :)

    RépondreSupprimer