onglets

http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_18.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/adresses.html - -http://uneviesansgachis.blogspot.fr/p/blog-page_10.html

 - -

Zéro déchet, faire face aux moments de doute

Qui s'est lancé dans le zéro déchet et n'a jamais eu de moment de doute? Je suis sûre que même Béa Johnson en a eu au moins un. Comment y échapper quand on vit dans une société industrialisée où la consommation est le maître mot? Parfois on a envie de baisser les bras, surtout au début, quand on voit tous les efforts que l'on doit encore fournir, quand on voit que le voisin, qui lui, n'en a rien a foutre de mettre les couches usagées de son bébé dans le bac à recyclage et la bouteille en plastique dans la poubelle normale, quand vos proches vous disent "mais tu te compliques la vie à faire ça". Tout un tas de paramètres accumulés qui pourraient en décourager plus d'un. Mais si vous vous êtes lancé dans le zéro déchet c'est parce que vous en avez la volonté. Alors pour faire face aux petits coups de mou et éviter d'être touché par des remarques qui peuvent parfois fuser comme des balles de revolver je vais vous donner quelques astuces qui feront de vous un vrai héro du zéro déchet.




Ne restez pas seul dans votre coin

Dans les grandes villes c'est facile de rencontrer des gens qui ont ce mode de vie. Quand on a un coup de mou, rien de tel que de se retrouver pour se remotiver mutuellement autour d'un verre ou bien en allant faire des petites courses ensemble! En revanche, quand on vit en province, on est parfois la seule personne à pratiquer le zéro déchet dans le village et parfois même à des kilomètres à la ronde. Pas de panique, il existe un groupe et un autre sur Facebook dans lesquels je suis inscrite où l'on peut parler de notre ressenti, demander conseil et même partager nos exploits! Plus de 8000 "licornes" sont là pour échanger, se conseiller et se soutenir en cas de doute!

Craquer pour ce paquet de Dinosaurus ne vous fera pas exclure de la team Zéro Déchet

En dehors du zéro déchet nous avons tous une vie et elle nous est propre. Certains ont une vie de famille, d'autres ont un job qui les éloigne souvent de la maison. Notre société nous impose un rythme de vie à 300km/h. La fatigue, la déprime, le stresse nous fait parfois faire des choses que l'on regrette par la suite. Il m'est déjà arrivé en rentrant d'une dure journée de travail de me faire couler un bain dans lequel un enfant africain aurait pu boire pendant 2 semaines. Il m'est déjà arrivé d'être tellement déprimée que je me suis acheté un pot de pâte à tartiner (sans huile de palme, faut pas abuser) que j'ai englouti en une journée et demi (oui, c'est possible, mais c'est pas bon pour le transit intestinal, ahah!). Ne vous préoccupez pas de ce que les autres pourraient penser. Si vous avez besoin de faire un petit écart, faites-le, ne vous frustrez jamais.

Ne regardez surtout pas ce qu'il vous reste à faire

Dans la vie on dit toujours "regardez en avant, jamais vers le passé". Dans le zéro déchet et surtout dans les moment de doute c'est l'inverse. Ne prêtez pas attention à tout ce qu'il vous reste à mettre en place, regardez tout ce que vous avez accompli même les plus petits efforts. Vous pensez que passer du sopalin aux serviettes et torchons lavables ne fera pas une grande différence? Dites-vous bien que des milliers de personnes ont fait de même. Rassemblées, les petites victoires en font une énorme! Vous êtes les pionniers d'un mode de vie qui plus tard sera devenu normal. Rome ne s'est pas faite en un jour, il m'aura fallu près d'un an pour passer en mode croisière et je ne suis toujours pas au zéro parfait.

Prenez du temps pour vous

Ce dernier point vaut également pour ceux qui ne pratiquent pas (ou pas encore) le zéro déchet. Nous ne prenons pas assez de temps pour nous et je pense surtout aux courageuses mères de famille qui me lisent. Prenez-vous un petit moment rien que pour vous de temps à autre pour vous changer les idées. Du week-end entre filles à la petite heure de soin du corps (et pas besoin de dépenser une fortune chez un spécialiste il existe tout un tas de recettes maisons pour se faire un soin total) les possibilités sont nombreuses.




J'espère que cet article vous aura aidé à relativiser un peu. Je suis de nature anxieuse, il m'arrive souvent de paniquer quand je perds pied mais j'apprends petit à petit à ne pas trop prendre les choses à cœur, à me laisser un temps de réflexion et surtout à ne pas me renfermer dans ma bulle et à garder l'esprit ouvert et ça c'est grâce au zéro déchet. Ne vous fatiguez pas dans un débat face à quelqu'un totalement fermé et profitez des petites ouvertures pour semer vos graines, elles germeront toutes seules vous verrez, pour le reste faites comme bon vous semble, à votre rythme et n'oubliez surtout pas que ça n'est pas grave si vous avez un coup de mou! 

17 commentaires:

  1. Très chouette article. Le plus difficile c'est l'entourage qui ne comprend pas ou s'en fout, du coup je me sens toute seule et c'est dur pour avancer. Mais bon, je suis déjà contente de n'avoir jamais abandonné mes efforts et de chercher de nouveaux objectifs à mon rythme pour réduire ma petite (encore grosse) poubelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les remarques des proches sont parfois difficiles à entendre mais il ne faut pas s'arrêter à ça, on critique ce que l'on ne connaît pas c'est la peur de l'inconnu. Le plus important c'est d'être soutenue par notre moitié ou du moins qu'il respecte notre choix même s'il ne se sent pas toujours concerné. J'espère que ton chéri te soutien en tout cas, ne lâche rien ma belle :)

      Supprimer
  2. Les petites gouttes font les grandes rivières :o)Quand on prend de nouvelles habitudes tout est plus simple ensuite. Tu as bien raison à chaque jour suffit sa peine et l'essentiel c'est que tu sois en paix avec toi-même. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci ça fait du bien de le lire. Je suis du genre à beaucoup culpabiliser dès que j’achète des produits emballés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas quel âge tu as mais pour ma part on n'efface pas 24 années et d'autres générations d'habitudes comme ça! plus tard ce sera une aberration de trouver des produits sous plastique, en attendant, fais de ton mieux!

      Supprimer
  4. Chouette article! J'avoue avoir du mal à motiver la famille même pour de petites modifications, alors, forcément, des fois je me sens seule!!!! Donc MERCI!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas d'enfants mais il parait qu'ils sont très réceptifs alors si tu trouves les bons mots pour expliquer ta démarche et que tu fais ça de façon ludique je suis sure qu'ils joueront le jeu! La famille zéro déchet va sortir un livre ZD pour les enfants à Noël parait-il, ce serait un chouet cadeau pour eux je pense!

      Supprimer
  5. Super article (comme d'hab j'ai envie de dire!) qui rappelle bien qu'il n'est pas utile de viser la perfection a chaque instant mais d'essayer d'avancer a son rythme :) merci a toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi aussi pour ces paroles de soutien!

      Supprimer
  6. C'est vrai que parfois le zéro déchet peut sembler un peu utopique et qu'on peut avoir l ' impression que ça ne concenrei pas grand monde...mais dans ces cas là, regarder tous les petits gestes que j' ai mis en place grâce à ce blog notamment et voir que,mine de rien, ça commence à influencer mon entourage, ça me redonne toujours envie de continuer ! Merci pour cet article comme toujours intéressant et instructif !☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien qu'en nous voyant faire, nos proches s'y mettent inconsciemment (ou en toute conscience), moi qui pensais que mes proches n'en avaient rien à foutre j'ai réussi à faire changer les habitudes alimentaires de ma grand-mère qui a arrêté la viande en septembre dernier, une de mes copines s'est mise à faire sa lessive elle-même et me donne même quelques astuces comme comment laver mon matelas avec du bicarbonate de soude, etc. on sème des graines sans s'en rendre compte!

      Supprimer
  7. Bravo pour l'article. De mon côté je travail sur une étude avec l'ADEME qui vise à suivre des personnes ou des familles inscrites dans une démarche 0 déchet mais qui en plus, se considèrent comme heureuses, satisfaites de leur qualité de vie. L'idée étant de pouvoir trouver des exemples inspirants pour le grand public afin de montrer que le 0 déchet ne veut pas forcément dire perte de confort, perte de qualité de vie, etc. mais qu'au contraire, cela peut s'inscrire, voire contribuer à une vie sobre et heureuse. Si cela vous intéresse, suivez ce lien pour avoir plus de détail sur l'étude : http://enquetes.equineo.com/index.php/215392/ et n'hésitez pas à relayer largement l'info !

    RépondreSupprimer
  8. Rome ne s'est pas faite en un jour. Même si on y met toute la bonne volonté notre entourage ne comprend pas toujours ces changements. il faut y aller progressivement et cela prend petit à petit. MEs enfants trouvent cela bien toutes ces petites choses qui ont changé et comprennent tout à fait le sens de ces nouvelles démarches. Notre quotidien n'a pas changé ce sont juste des choses que nous faisons différemment ! de nouvelles habitudes se prennent progressivement et voilà tout arrive !

    RépondreSupprimer
  9. Oui, il y a aussi les doutes par rapport aux vrais résultats d'un mode de vie zéro déchet. Au début, j'étais pleine d'enthousiasme. Ensuite, j'ai vu des articles parlant des déchets invisibles dût à la transportation par exemple. Il y a aussi le dilemme bio vs vrac : est-ce que c'est mieux d'avoir un déchet en moins dans sa poubelle et un sol en mauvais état ou un de plus et un écosystème plus fort?

    Bref, je ne dis pas que cette approche est vaine (ce serait un mensonge), c'est juste que ces désillusions m'ont démotivée. Heureusement, il y a des blogs sur le sujet pour m'inspirer à nouveau et une grande communauté comme tu le dis. Il ne faut pas lâcher :)

    RépondreSupprimer
  10. vive les discours et les blogs qui ne font pas culpabiliser! chouette trouvaille sur la blogosphere aujourd'hui!! :)
    merci du partage et à bientôt!! :)

    RépondreSupprimer